Posted by: Lotfi Frigi | June 19, 2012

Egypt’s political process: The good, the bad and the ugly


The political process of transitioning from autocracy in Egypt has turned ugly. One can only hope a model of government evolves serving the best interests of the people.

http://www.upi.com/Top_News/Analysis/Outside-View/2012/06/19/Outside-View-Egypts-political-process-The-good-the-bad-and-the-ugly/UPI-53351340101800/

Posted by: Lotfi Frigi | June 18, 2012

A propos de l’initative de BCE, l’Appel à la Tunisie


A celui qui porte un fardeau, un contrepoids crée l’équilibre et rend la tâche de souffrir un poids plus gérable et moins ardue. En la personne de Beji Caïd Essebsi et de son rassemblement, “l’Appel à la Tunisie”, la scène politique Tunisienne a finalement le contrepoids dont elle avait grand besoin. Le pays et son peuple, porteurs du fardeau, devraient s’en féliciter, au moins pour le moment. Le gouvernement actuel n’aura plus le privilège de se croire régner seul dans un désert politique où il pouvait agir comme il le voulait (“ouchroub walla tayyir garnik”), sans la crainte d’avoir un parti d’opposition fort et organisé avec lequel il aurait à rivaliser. Désormais, Ennahdha aura a compter avec le “new kid on the block” qui maitrise bien le jeu.

Personnellement, et malgré les emballements pour et contre que je lis ici et là, le seul positif que je vois provenant de cette initiative est le facteur du contrepoids, le bénéfice de la rivalité et la garantie d’une alternative; rien de plus, rien de moins. Est-ce que je vois en BCE le sauveur, le saint? Non, pas du tout; il a toujours fait partie du problème, que ce soit sous Bourguiba, Ben Ali, durant la période transitionnelle ou après, et ne peut donc pas faire partie, à long terme, d’une solution honnête et durable. Est-ce qu’il serait une autre alternative temporaire mais viable en quelque sorte si la situation continue à s’empirer? Oui, absolument; il est maitre des rouages du gouvernement et a autour de lui le personnel nécessaire pour gouverner. Il a su maintenir le bateau à flot aprés le soulèvement et durant la transition et il est capable de le refaire à présent. Serait-il à long terme le candidat idéal, le créateur, l’inventeur, le révolutionnaire, le garant de la transition vers une démocratie réelle et la réalisation des aspirations du peuple? Non; surtout pas avec quelques-uns des personnages que j’ai vu présents autour de lui le samedi; des symboles des deux anciens régimes qui m’ont franchement donné le frisson.

Je crois toujours que notre salut viendra d’une opposition valable, forte et organisée et qui comprendrait de nouvelles compétences, des acteurs patriotes aux mains totalement propres pour forcer la vraie démocratie et rectifier le cours sur lequel le pays a été depuis des décennies, en dehors des calculs cyniques partisans, d’affaires et d’intérêts personnels. Tant que les initiatives telles que celle de BCE, en premier lieu, attirent ou courtisanent les mêmes acteurs suspects des deux anciens régimes, les mêmes politico-opportunistes, les mêmes affairistes, les mêmes pourris, les mêmes corrompus, les mêmes caméléons qui ont servi sous le régime de Bourguiba et qui se sont très bien et très vite reconvertis en supporters de Ben Ali et les voilà encore une fois portant leurs plus beaux habits se présentant au service de Sebsi, tant que c’est le cas, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Et en second lieu, tant que ces initiatives ne définissent pas leurs itinéraires, tant qu’ils ne présentent pas à leur inception-même un programme sérieux prononçant clairement les différentes étapes de leur vision, les priorités et la politique qu’ils entendent appliquer si élus, on ne devrait pas s’attendre à quelque chose d’autre que le “business as usual”, dans son sens le plus négatif.

Pour le moment, on doit malheureusement nous suffire à choisir entre la peste et le choléra. C’est toujours un peu mieux qu’un seul choix!

“Un pays sans mémoire est un pays de fous.” George Santayana

Posted by: Lotfi Frigi | June 12, 2012

Ennahdha: Causes des Ingérences


Ah si la vie était aussi simple que ça! Malheureusement ce n’est presque jamais le cas. Il n’y a presque jamais que du noir et du blanc. Il y a toujours des tons et des nuances qui compliquent les choses.
Je parlais des incidents d’hier soir et je disais qu’Ennahdha souffrait de quatre poids qui lui pesaient dessus, le premier étant son ineptitude à proprement gérer le pays. Cette ingérence est due à quelques raisons:

1- Durant sa campagne électorale, forte par ses idéaux et ses convictions, Ennahdha a promis qu’il n’y aura pas de repêchage d’ex-membres du RCD dans son gouvernement. Deux mois dans leur gouvernance, et réalisant qu’ils manquaient le know-how nécessaire pour gérer un État, ils ont changé de tactique et ont recruté des têtes de l’ancien régime. Est-ce qu’ils ont choisi les bonnes personnes? Est-ce qu’on a recruté assez de ces technocrates? Est-ce qu’on les a placé là où il fallait? Est-ce qu’ils leur ont fourni les conditions adéquates pour faire leur travail proprement? Est-ce qu’ils avaient droit à l’initiative, à la créativité et à prendre leurs propres décisions ou est-ce qu’ils étaient contraints par des directives venant du sommet? Est-ce que ces recrutés ont volontairement où involontairement contribué à l’ineptitude du gouvernement qui les a nommé? Je n’ai pas de réponse à ces questions mais tout ce que je sais c’est que beaucoup de ces têtes ont quitté leur postes en courant et que l’ingérence et la faiblesse de ce gouvernement sont si aiguës que ça fait de la peine à les regarder courir à droite et à gauche comme une poule sans tête essayant de couvrir leurs faux pas et leurs maladresses presque quotidiennement.

2- La raison la plus importante expliquant l’ineptitude d’Ennahdha a gérer le pays, à mon opinion, est la nature des pactes et des accords qu’elle a accepté rien que pour qu’on lui permette d’accéder au pouvoir.

a- Le feu vert de l’administration US à Ennahdha a été donné sous certaines conditions; l’une d’elles est qu’on ne touche pas et qu’on ne poursuit pas légalement les anciens du régime de ZABA, lui et sa famille inclus; qu’on ne s’approprie pas leurs biens; qu’on n’infiltre pas le militaire, qu’on n’en fait pas une arme du parti et qu’on accepte sa neutralité. C’est pourquoi Rchid Ammar se sent fort parfois et se permet d’injecter ici et là des piqures empoisonnées au gouvernement. C’est aussi la raison pour laquelle Ennahdha ne peut vraiment pas assainir le Ministère de l’Intérieur, le nid des ex-RCD et les commis de l’ex-régime et l’acteur principal des débordements qu’on attribue trop souvent aux Salafistes.

b- Un accord approuvé par Ghannouchi avec le Qatar pour financer Ennahdha avant, durant et après la campagne électorale au prix de dérailler les demandes de libertés personnelles et les efforts pour la construction d’un Etat civil. Un Etat civil et démocratique qui risquerait de contaminer les pays voisins et pourrait trouver son chemin aux royaumes des dunes est un risque que Qatar voulait mort avant sa naissance.

c- Un accord entre Jebali et l’Arabie Séoudite permettant le maintien d’Ennahdha au pouvoir grâce à des dons financiers contre l’exportation du Wahhabisme vers nos territoires. Les aides du Royaume ne se sont toujours pas produites et celles de Qatar tardent à arriver à cause des déclarations faites par Jebali et autres, sous pression de la société civile, que notre constitution serait inspirée par la Charia mais que la Charia ne serait pas la Constitution en soi.
Entretemps, et au lieu de serrer l’étau sur les Salafistes et jouer au donnant-donnant avec les Séoudiens et les Qataris, Ennahdha a pris le risque cynique de laisser les Salafistes s’agrandir en nombre et en réputation espérant qu’elle en usera elle-même un de ces jours. Malheureusement pour eux et pour nous, le monstre a grandi et le maitre n’est plus en contrôle de sa création. Mauvais calcul et pari perdu!

Encore une fois le monde n’est pas fait que du noir et du blanc, du bon et du mauvais. À l’étape où on est, les choses ne sont pas aussi simples que ça. Elles sont rendues encore plus compliquées par la présence de cliques s’entrebattant pour le pouvoir, alliances douteuses, ingérences étrangères et des calculs personnels et partisans. Là malheureusement est le constat de notre réalité politique.

Posted by: Lotfi Frigi | June 12, 2012

Calmez-Vous!


Tout le monde, je vous prie de vous calmer. Je sais que je me répète ad nauseum, mais je vous conjure de prendre un pas en arrière pour mieux voir, mieux comprendre et mieux evaluer les événements. Si on n’évalue pas la situation à sa juste valeur et si on continue à pointer de l’index à droite et à gauche sommairement, à accuser Zayd et Amr on n’avancera pas. Comment s’en prendre à ses ennemis si on ne peut même pas les définir, savoir qui ils sont, identifier leurs alliances, comprendre leurs motifs et voir leurs empreintes sur ce qui se passe? L’hystérie qui s’installe dans le pays est exactement ce dont certains ont pour but. Alors calmez-vous s’il vous plaît.

Posted by: Lotfi Frigi | June 12, 2012

Ennahdha Suffoque Sous Quatre Poids…


Ennahdha suffoque sous quatre poids: 1- Le poids de son ineptie à gouverner et à être forte et décisive quand il le faut; 2- Le poids des Salafistes, forts de l’apport idéologique, moral et financier des roitelets du Golfe, et qu’elle ne peut plus contrôler de toute façon; 3- Le Pouvoir de l’Ombre, qui a un contrôle total sur le Ministère de l’Intérieur, et qui, à la fois propage la violence lui-même et ne fait rien pour arrêter la violence des Salafistes; 4- Une armée totalement désintéressée car répondant aux ordres d’un pouvoir étranger et non à ceux du gouvernement. Une belle recette quoi!

Posted by: Lotfi Frigi | June 10, 2012

Quand Les Loups Gardent Les Brebis…


J’ai répété à plusieurs reprises que pour mieux comprendre le calvaire dont on est victime en Tunisie et pour mieux évaluer les forces en face de nous, il faut se hisser au-dessus de notre contexte immédiat, la Tunisie, et voir ce qui se passe sur l’échelle continentale et puis globale. Tous les peuples de la planète souffrent du même mal, mais chacun en est à un different stade de la maladie.

L’Elite ou l’Internationale, les forces du mal qui sont les architectes du macabre Nouvel Ordre Mondial viennent de gagner une autre manche. Ils sont à présent à un pas plus près de leur but: l’affaiblissement des régimes politiques globaux pour l’accaparation des biens qu’ils supervisent et l’imposition de leur contrôle sur tous genres de productions maximalisant de la sorte leurs profits, éliminant toute concurrence et leur donnant le contrôle sur les populations (le seul contrôle qui compte: l’alimentation). En effet, le berger qui n’est plus maitre de ses propres décisions depuis belle lurette, à decidé de confier le soin de garder les brebis à une horde de loups. Les brebis dans le cas d’aujourd’hui sont les Africains.

Dans ce sens, le président Obama vient “d’inviter” Monsanto (le monstre royal de l’Élite Internationale, inventeur des engrais chimiques qui empirent le changement climatique et menacent la santé de millions de gens autour du globe) à surveiller la sécurité alimentaire de l’Afrique. Le but principal de Monsanto n’est pas la sécurité alimentaire de quiconque, comme Obama prétend, mais leur propre intérêt, leur “bottom line” comme ils disent. Monsanto saisit des millions d’acres de terres pour la plantation de monocultures qui détruisent la biodiversité locale. Monsanto développe les “Terminator seeds”, (des plantes génétiquement modifiées pour produire des graines stériles à la récolte; cela empêchera les agriculteurs de réutiliser les semences et les forcera à en acheter de nouvelles à chaque saison de culture) et ainsi ils retiennent en otages les fermiers du monde.

Si on voulait vraiment aider les deux milliards de petits cultivateurs, les villageois et les populations rurales du monde, les voir survivre et prospèrer, nous devons les aider à avoir accès, pas aux graines génétiquement réalisées et autres produits chimiques chers mais plutôt à l’eau, aux outils et aux techniques traditionnelles d’agriculture et d’élevage durables. Donnez-leur des graines naturellement fécondées! Permettez-leur d’avoir une rotation de cultures, la production de compost naturel et les insectes avantageux! Facilitez-leur l’accès à des marchés locaux! C’est si on voulait vraiment les aider….

L’article en Anglais que j’attache ci-dessous va dans le sens, mais en plus de detail, de ce que j’ai affiché.

http://foodfreedomgroup.com/2012/05/29/obama-leaves-monsanto-in-charge-of-ending-hunger-in-africa/

Posted by: Lotfi Frigi | May 29, 2012

Quels Sont Nos Choix?


Il faut qu’on regarde plus loin que nos nez. Il faut qu’on s’élève au-dessus de nos loyautés aveugles aux personnes, aux partis politiques et à tous les “ismes” qui nous sont très chers. Il faut qu’on mette le bien du pays au-dessus de tout. Pour ce faire, il faut sortir du cadre où on nous a conduit, se débarrasser des oeillères qu’on nous a forcé à mettre pour une vue plus englobante et plus réelle de ce qui se passe vraiment en Tunisie.

Notre pays est tombé victime de deux forces maléfiques qui le tiraillent chacune de son côté, chacune pour ses propres intérêts. Une bataille acharnée entre deux pouvoirs qui n’incarnent rien que le mal. Il suffit de regarder ce qui s’est passé les dernières 72 heures pour voir ces deux forces en action.

D’un côté, on a un parti obscurantiste et fasciste, qui n’a eu aucun problème à prostituer la religion, à trahir ses principes et ceux qui ont cru en lui, à créer la discorde entre les citoyens et à mettre le pays pratiquement à feu et à un pas du gouffre. Tout cela pour assouvir la soif du pouvoir et l’amour de l’autorité de ses leaders, pour exprimer la haine de tout ce qui les a précédé, tout ce qui est different d’eux. Le pays peine, le peuple souffre mais tout ce qui les intéresse est de faire ce qu’il faut faire pour s’apprêter aux prochaines échéances électorales et raffler les votes pour garantir leur maintien au pouvoir (nominations absurdes à droite et à gauche; licenciements douteux en faveur de remplacements encore plus douteux à tous les niveaux; remplissements de leurs caisses par des dons suspicieux provenant de l’étranger; des alliances douteuses avec des régimes népotiques, etc.) Ne vous faites pas d’illusions. Ce qu’ils veulent instituer n’a rien à voir avec Dieu, la religion ou l’au-delà. La religion n’est qu’un outil pour eux. L’imposition de coutumes et de pratiques venues d’ailleurs et de temps révolus n’a pour raison que maintenir cette nouvelle classe de “wannabe” gouvernants au pouvoir par l’abêtissement d’abord, et puis après le muselage des citoyens. Regardez du côté de l’Iran et de l’Arabie Saoudite pour avoir une idée sur leur notion de la liberté.

De l’autre côté, et franchement, pas beaucoup mieux que les psychoses d’en haut, on a les gars du bon vieux temps, joint par de nouveaux arrivistes, les nouveaux milliardaires nés des dernières années de ZABA, avec leurs sales tactiques et une vision des choses vieilles de 50 ans. Ce sont les mêmes gens qui n’ont été qu’une ponction sur le pays, des sangsues, une bouche d’égout qui prend presque tout et qui ne laisse au reste que des miettes. Je parle d’une centaine d’individus au maximum, des milliardaires qui n’ont de loyauté qu’à leurs intérêts et pour lesquels tout est permis pour la préservation de ces intérêts. Certains de nous confondent les choses. On crie au loup chaque fois qu’on entend les trois petites lettres RCD. Le RCD comme parti et en soi n’est rien du tout. Ne l’a-t-on pas d’ailleurs dissout? C’est le RCD comme mentalité, comme organisation fantôme, comme outil contrôlé par ces intérêts de l’ombre qu’on doit craindre. Demandez-vous, qui vraiment sème la terreur dans le pays? Qui sont les snipers et où sont-ils à présent? Qui a mis le feu aux prisons et qui a relâché tous les criminels qui remplissent les rues maintenant? Qui les paye? Quels sont les intérêts de quelques barbus à bruler un bureau de la police judiciaire au Nord-Ouest? Qui a ordonné qu’on brule des archives administratives depuis Janvier et jusqu’à présent? Qui protége t-on? Qui a saccagé les locaux de la station TV El Hiwar et pourquoi? Avec tout le mépris que j’ai pour eux, permettez-moi de vous rappeler que tous ceux qui portent des barbes ne sont pas nécessairement des Salafistes. Tout ce que cette clique fait a présent, est saper le parti de m… en pouvoir, d’un, et de deux, montrer qu’on a besoin d’eux plus qu’ils ont besoin de nous. Ce qu’ils font au juste, c’est masquer le reste de nos alternatives. Ce n’est pas seulement “eux” ou “les autres”. Ce n’est pas vrai!

Entre ces deux alternatives, et excusez la grossièreté, “Fil khr* ma 3andik ma tikhtar”! (Ou, dans la merde, on n’a pas tellement de choix). Heureusement pour nous que des efforts sont faits par de simples individus et des groupes indépendants qui n’ont que le bien des Tunisiens et de la Tunisie au coeur pour sensibiliser les citoyens et leur offrir une alternative plus valable. Cherchez-les sur Facebook ou sur les blogs dévoués à la cause. Vivement la vraie révolution, wrabbna yostor! (Que Dieu nous garde!)

Posted by: Lotfi Frigi | January 1, 2012

Court OKs Barring High IQs for Cops


Hmmm… From ABCNews, “Court OKs Barring High IQs for Cops”! And the dumbing down, the race towards mediocrity goes on. I guess the establishment knows that force and intelligence are opposites and that people with a higher IQ are less likely to drink the blue Kool-Aid for a long period of time. They are more likely to start questioning and objecting to some of the shady, illegal and unconstitutional practices so often engaged in by police departments. That is the real threat those departments want to avoid. Why don’t they just make prospective cops take an oath renouncing their intelligence and promising not to use it on the job? “Blessed is the mind too small for doubt.”… Oh sh*t! I just got pepper-sprayed through my monitor!

Posted by: Lotfi Frigi | October 26, 2011

Quelques Jours Apres…


Le parti le plus organise et le plus populaire a gagne les elections. Point final. Les resultats sont clairs et nets. On peut parler de depassements durant les elections et de financements provenant de l’exterieur du pays. On peut se lamenter jusqu’a ce que nos visages deviennent mauves. Ca ne va pas changer l’etat des choses. Presque 1/3 des sieges au parlement lui reviendront. Mais Ennahdha ne p…ourra pas gouverner solo. Elle aura besoin de former une coalition avec les pouvoirs seculaires, qu’elle le veuille ou non. L’alternative? Un gouvernement d’unite nationale; mais ca ne sera pas une option tres viable pour toutes les parties. Les partenaires seculaires auront pour mission de maitriser le parti majoritaire, de garantir la continuation du pluralisme, de respecter les droits de base des citoyens et surtout de ne pas donner de libre cours a des changements au statut personnel, notamment les droits de la femme et la liberte d’expression. Il ne faudrait pas lacher la bride. Notre guide, et faute de mieux, serait le AKP du Turc Recep Tayyip Erdogan.
Malgre tout, je reste toujours optimiste quant au futur du pays. Et meme si Ghannouchi s’avere un loup habille en grand-mere, et ses promesses durant la campagne electorale s’averent de simples manoeuvres pour impressioner l’electorat, on a a present des forces democratiques capables sur la scene politique et une tradition, quoique recente, dans la rue pour faire le contrepoids.
Posted by: Lotfi Frigi | March 14, 2011

Une Revolution En Arabie Seoudite?


Certains ont deja qualifie le leger soulevement en Arabie Seoudite de mort-ne. Peut-etre et c’est bien possible. Mais ce qui me donne toujours de l’espoir est la presence de trois facteurs essentiels qui aideront une eventuelle revolution a fomenter. Premierement, le fait qu’une couche sociale sous privilegiee et desenchantee qui serait la base d’un soulevement, existe bel et bien. Deuxiemement, les diverses manifestations depuis une vingtaine d’annees d’une elite liberale eduquee, montre qu’il y aurait des tetes pensantes capables d’assumer, eventuellement, le role de leaders de l’insurrection. Troisiemement, et semblablement a ce qui est arrive en Tunisie, Egypte et Lybie, un mouvement grass-roots Seoudien capable d’organiser, informer et inciter a la revolte, a vu le jour sur Facebook et sur Twitter.

Le regime Seoudien, lui aussi, a appris ses lecons apparemment. En reponse aux premieres manifestations, le gouvernement a fait contrepoids par une campagne mediatique massive, des sermons fievreux dans les mosquees et l’inevitable presence super lourde d’agents securitaires dans tout le pays. Tous trois signes de peur d’un vieux regime assis depuis des decennies, voire meme depuis sa conception, sur la pratique de corrompre afin de gouverner.

La carte joker dans tout cela? Les chefs des tribus. L’Arabie Seoudite est essentiellement un pays forme par des tribus bedouines qui sont presentes dans les quatre coins du pays. Ces tribus et leurs chefs ont ete “achete” il y a quatre-vingt-dix ans par Abdulaziz et ont ete au service de la famille royale depuis. Inter-marriages, relations de sang, argent et positions ont ete, et sont toujours, le prix de leur silence et le prix de leur loyaute. Quelques metropoles omises, et a un moindre degre la region de l’Est (ou il y a une lourde presence Shiite), ces “cheftains” sont censes controler leurs tribus respectives: precher le secte d’Etat, le Wahhabisme; controler les moeurs; et inculquer a leur peuplade la loyaute aveugle a Al-Saud.
Ayant dit cela, des fissures existent neanmoins. Il y a eu des dissensions entre la famille royale et quelques tribus dans le passe et il y en aura certainement plus dans le futur. C’est le role de l’elite opposante de trouver ces fissures et d’en prendre avantage.

Les Seoudiens, comme des animaux de labeur, ou plus precisement, comme des animaux de compagnie, ont ete longtemps coinces entre la carotte et le baton. Ils ont toujours baisse la tete et ont avance au pas. Ils ne sont pas aussi politises que les Tunisiens ou aussi nombreux que les Egyptiens, mais ils auront le temps de s’informer, de communiquer et de s’immobiliser. Le temps et l’histoire, qui continue a se faire autour d’eux, seront leurs guides.

Al-Saud, a vos marques; faites attention; le compte a rebours a commence!

Older Posts »

Categories

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.